• Chant IV : La malédiction d'Aeluin

    «"Ónen i-Estel Aphadrim, ú-chebin estel anim", ce fut ce que m'avoua un jour Aeluin le Maudit de sa voix profonde et modulée, caressante comme un soleil d’automne.»

    SOURCES : Anaxagoras, Chroniques Léoniennes, 384ème année à partir de la fondation de Thaliai.